A propos

En regardant une interview de Nathalie Arthaud, j'ai découvert qu'elle était enseignante. Le journaliste, à ce sujet, lui a demandé si ça ne lui posait pas de problèmes. Sa réponse a été très claire et plutôt bien vue : elle a expliqué que, certainement, comme lui qui, allait  voter et avait sa propre opinion politique il n'influait pas sur les psectacteurs et était capable de faire la part des choses. C'est ce qu'elle fait aussi lors de ses cours elle garde ses opinions pour elle et suit le programme de l'éducation nationale.
Je crois qu'on appelle ça la déontologie ?
La déontologie qui fait que nous sommes capables de mettre nos opinions de côté lorsque nous sommes face à nos usagers, mais tout en nous laissant la possibilité de les exprimer ailleurs.
C'est une notion trop souvent remise en question, actuellement sous prétexte d'exemplarité et qui sous-estime l'intelligence et le recul des personnes :
Nathalie Arthaud ennemie du grand capital peut-elle enseigner l'économie ?

Je vous laisse étendre ça à d'autres professions....


Commentaires

mediamus a dit…
Certain(e)s lui contestent encore ce droit :
extrait de Wikipédia :
"Après le débat télévisé des onze candidats, Sophie de Menthon lance une pétition (avant de la retirer) demandant à l'Éducation nationale de retirer à Nathalie Arthaud, qui se présente comme « candidate communiste », le cours d'économie qu'elle assume. À travers un échange de lettres ouvertes, la candidate répond que :
« la vision du monde de madame de Menthon est à l'exact opposé de la mienne. […] sa lettre illustre à quel point le monde est divisé en classes sociales aux intérêts contradictoires et même aux sensibilités opposées. »
(https://fr.wikipedia.org/wiki/Nathalie_Arthaud#Candidature_.C3.A0_l.27.C3.A9lection_pr.C3.A9sidentielle_de_2017)
Sophie bib a dit…
oui, et la pétition a été fermée...

Articles les plus consultés